Bonsai

Prix des bonsaïs


Prix ​​des bonsaïs: comment choisir selon les espèces


Les prix des bonsaï varient bien sûr selon les espèces, mais sont généralement inférieurs à cinquante euros: il s'agit donc de coûts contenus. Lors de l'achat d'un bonsaï pour la première fois, il est conseillé de se concentrer sur une espèce facile à entretenir, qui nécessite peu d'entretien et surtout réagit avec une extrême sensibilité aux actions correctives: un pépiniériste pourra alors vous conseiller sur la solution plus adéquat, selon votre niveau d'expérience. Il est tout aussi important d'acheter une plante adaptée à l'endroit où elle sera placée; par exemple, les espèces subtropicales préfèrent les environnements humides. En général, parmi les plus faciles à entretenir, les bonsaï d'intérieur sont la serissa, le jade, le ficus, l'orme et le troène, tandis que parmi les bonsaï d'extérieur il convient de mentionner l'érable, le pin et le genévrier. Les prix des bonsaïs à vendre sur Internet, parfois, peuvent être inférieurs à ceux des plants à vendre dans les jardineries: il vaudra donc la peine de vérifier la disponibilité des bonsaïs également sur le web pour pouvoir trouver des affaires et des opportunités. Une fois acheté, le bonsaï a évidemment besoin d'un traitement: il ne pousse pas naturellement dans la nature, mais il est le résultat d'interventions continues de rempotage et d'élagage qui doivent être mises en œuvre depuis les premières années, sans oublier les interventions et applications avec tirants, poids et fils. Malgré les manipulations artificielles, en tout cas, les bonsaïs conservent les mêmes caractéristiques de l'espèce d'origine du point de vue de la floraison et de la fructification; évidemment, ils nécessitent également le même soin en termes d'irrigation et de fertilisation. Bien que ces espèces soient petites et forcées, ce sont des plantes luxuriantes et saines.

Où placer la plante



Le point de départ ne peut consister qu'à identifier le meilleur emplacement pour l'usine. Dans le cas d'un bonsaï d'intérieur, l'hébergement en appartement doit être éloigné des courants d'air et des sources de chaleur (par exemple une cheminée ou un radiateur). Il sera également bon d'opter pour un endroit suffisamment éclairé, à condition qu'il ne soit pas immédiatement à proximité d'une fenêtre, soit parce que le verre, avec les rayons du soleil, ferait office de lentille, avec le risque de provoquer des brûlures au bonsaï, tant pour la présence éventuelle des courants d'air, à la fois parce qu'en hiver les brusques changements de température qui seraient créés par l'ouverture de la fenêtre pourraient poser de sérieux problèmes. Lorsque, au printemps et en été, les températures commencent à dépasser quinze degrés de manière stable, la plante doit être placée sur le balcon ou sur le rebord de la fenêtre, afin qu'elle ait la possibilité de se revigorer. Inversement, les essences d'extérieur nécessiteront un emplacement extérieur toute l'année: sinon, elles s'affaibliront et pourraient même mourir; chaque plante, en outre, a besoin d'un emplacement spécifique, à l'ombre partielle ou en plein soleil, pour être respecté avec précision. En extérieur, dans tous les cas, il est bon d'assurer au bonsaï une protection contre tous les animaux qui pourraient le ruiner, et contre les pluies violentes (grêle) et les rafales de vent très fortes.

Arrosage: mode d'emploi



Une fois que vous aurez identifié le logement de la gaule, il sera bon de penser aux arrosages, qui sont indispensables compte tenu de la faible présence de terre dans la marmite, qui se tarit par conséquent très rapidement, surtout pendant les mois les plus chauds. D'autre part, il est également conseillé d'éviter l'excès inverse, c'est-à-dire une administration d'eau exagérée, qui pourrait provoquer une «noyade» de la plante ou plus simplement provoquer une pourriture et des infections dues à la stagnation de l'eau causée par l'humidité. En respectant les instructions sur la fiche d'information sur la plante, la règle générale sera que vous devez arroser lorsque le sol, s'il est touché avec un doigt, est sec. Il est absolument interdit de donner de l'eau à la plante en la plongeant dans l'eau, même pendant quelques minutes: cette opération aurait pour seul effet de priver la terre des nutriments qu'elle contient. En présence d'un sol caractérisé par un drainage discret, vous pouvez utiliser un arrosoir équipé d'un diffuseur réglable, de manière à mouiller uniformément la terre sans avoir besoin de la déplacer. Il y a aussi des bonsaïs, principalement de Chine, avec un sol mal drainé car très argileux: dans ce cas il faudra procéder à un arrosage par immersion, mais ce sera bien de faire un rempotage en peu de temps. Enfin, les essences intérieures prétendent également avoir les cheveux pulvérisés, pour éviter les éventuels dommages dérivant d'un climat trop sec.

Prix des bonsaïs: Certains prix


En conclusion, il convient de rappeler que les prix des bonsaï varient selon les espèces: vous pouvez trouver des plants à vendre pour quelques euros ainsi que des plants qui nécessitent des dépenses de plusieurs centaines d'euros. Parmi les espèces les plus économiques se trouve l'olivier, qui peut être acheté pour quinze euros, tandis que les azalées, bonsaï d'extérieur avec une floraison spectaculaire, ils coûtent quarante euros. Enfin, un choix très courant est représenté par le ficus bonsaï, disponible en moyenne à trente euros.
Comme cela se produit également avec les oliviers, les corylus et les érables, le prix de la plante est étroitement lié à sa vieillesse. Pour obtenir des bonsaï d'une certaine valeur, mais aussi des oliviers ou des érables d'une certaine beauté, cela prend de nombreuses années et c'est ce que nous allons payer dans ces plantes. Il y a des bonsaïs qui peuvent coûter même des centaines et des centaines d'euros et leur coût est étroitement lié aux années, au temps et aux soins qu'il a fallu pour obtenir ces bonsaïs.