Jardinage

Système d'irrigation programmable


Question: Comment préparer le système d'irrigation?


Bonjour ; si possible, j'aurais besoin d'informations. J'essaie de construire un petit système d'irrigation souterrain dans mon jardin. Il y a 4 plantes fruitières (figue + 2 pêches + 1 prune), une dizaine de plants de bleuets + quelques kiwis et un petit potager (tomates et salade) . L'intention serait de gérer l'arrosage à travers un système de programmation mais je voulais avoir des notions de base claires ... puis nous arrivons aux questions: 1- À quelle fréquence devrais-je planifier l'arrosage des plantes / jardins susmentionnés? 2- Quelle «meilleure» technique d'arrosage pour les différents types? 3 - vous devrez poser 3 types de tuyaux différents (puis programmeur / stations multizones), en supposant que les bleuets et les kiwis devront être baignés avec une certaine fréquence, différente, je pense, de la pêche / figue, et de même pour les tomates ou ci S'agit-il de boîtes de vitesses et / ou autres de manière à «exploiter» un tube de chandelier unique et donc à acheter un programmateur monoposte?

Système d'irrigation programmable: Réponse: le système d'irrigation


Cher Raffaele,
un système d'irrigation peut comprendre un seul tube de support, qui relie différents tubes, qui atteignent différentes zones du jardin, chacune pouvant avoir une électrovanne personnelle, qui programme le passage de l'eau dans cette zone donnée; de cette façon, il peut irriguer le jardin avec un certain type de tuyaux ou de régulateurs, les bleuets avec un autre type de tuyaux ou de régulateurs.
La meilleure façon d'arroser les plantes qu'il a indiquées est de considérer le jardin divisé en différentes zones, dans chacune desquelles il y a une plante différente; de cette façon, vous devrez aménager le système d'irrigation de manière à ce que l'arroseur choisi pour une zone donnée soit alimenté uniquement et exclusivement dans cette zone. En plus de cela, vous devez choisir des types d'arroseurs similaires pour chaque zone individuelle.
Par exemple, vous devrez vérifier que la gouttière ne se trouve que dans le jardin et qu'à la place, un arroseur statique à pulvérisation semi-circulaire arrose uniquement les bleuets; dans tous les cas, cependant, la vanne qui contrôle la gouttière n'aura qu'à contrôler la gouttière, et non pas d'autres outils d'irrigation; tandis que la vanne qui régit les gicleurs statiques ne doit régir que les gicleurs statiques. En effet, chaque type d'arroseur a des temps de fonctionnement différents et fournit différentes quantités d'eau par minute, et une seule électrovanne fournit à la place la même eau, pendant la même période, à tous les arroseurs du circuit auquel elle appartient.
Dans votre cas, je pense qu'il serait utile d'avoir un système d'irrigation pour le potager et un pour les myrtilles, car les plantes du jardin ont besoin d'un arrosage régulier, et les myrtilles aiment un sol frais et humide.
En revanche, les kiwis et les plantes fruitières, une fois bien stabilisés, n'ont besoin d'être arrosés qu'en cas de sécheresse prolongée, et non quotidiennement ou sur une courte durée; par conséquent, dans le cas des plantes fruitières, il peut installer une zone du système d'irrigation qui va arroser ces plantes, mais sans planifier les irrigations: il peut simplement activer l'électrovanne dans la zone des plantes fruitières lorsqu'il considère que le sol est excessivement sec.
Si les plantes fruitières sont sur les côtés d'une pelouse, elles peuvent à la place construire une zone de la plante qui arrose la pelouse, et les plantes fruitières auront un excès d'eau de la pelouse.
Les myrtilles sont arrosées régulièrement, en gardant le sol assez humide, mais en évitant de l'arroser excessivement; le potager est arrosé selon ce que l'on veut mettre: la salade est souvent arrosée, les tomates un peu moins, et sans toucher les feuilles.
Il est clair que le programme de son système d'irrigation devra suivre les saisons et devra être modifié en conséquence: en été arrosage quotidien, au printemps arrosage hebdomadaire (à suspendre en cas de pluie), en hiver pas d'arrosage.